7 mai 2015

Project Root / Le verdict.

Salut à tous.

Développé par OPQAM et édité par Reverb Triple XP, le shoot ‘em up ( ou SHMUP) Project Root est sorti le 30 Avril dernier.

Project Root, le verdict, c'est parti.

Le Shmup, un genre culte, idolâtré par les joueurs les plus oldschool et pourtant en voie de disparition (à mon grand regret).

Un genre qui peine (hélas) à faire sa place sur la Xbox One.

C'est donc non sans joie que lorsque l'on m'a proposé de faire une review sur Project Root, je me suis jeté dessus espérant le meilleur et redoutant le pire...

En effet, développer un shmup peut paraître chose facile mais en réalité il n'en est rien.

C'est un savant mélange entre "traditions" et équilibrage (je suis de l'école des manic shooters...).

Et force est de constater que le studio OPQAM à transgressé ces règles.

En effet, dans Project Root, oubliez le scrolling horizontal ou vertical.

Le jeu vous permettra de progresser dans 8 chapitres (8 maps) en semi-liberté.

Trois mode de difficulté vous seront proposés.

Vous aurez donc des objectifs à accomplir et il vous suffira la plus part du temps de suivre la direction indiquée par une petite flèche verte qui sera votre "gps" tout au long de l'aventure.

Le joueur doit monter en level (entendez par là que les développeurs ont intégré un système de rang et d'XP).


Et à chaque fois que le joueur passe au rang supérieur il débloque des points d'XP qu'il pourra alors dépenser dans des améliorations au nombres de six (vitesse, résistance, dégâts...).

Petite précision, si vous jouez en mode "normal", vous gagnerez des points d'XP en mode "normal" et vous ne pourrez les dépenser que dans ce dernier.

Des mécaniques de gameplay peu communes pour le genre.

Oubliez donc le scoring, le but ici, est d'améliorer son vaisseau afin de pouvoir terminer votre périple.

En parlant de scoring, le titre ne propose pas de classement mondial.
Vous pourrez par contre voir votre meilleur score sur chaque chapitre mais ne vous y trompez pas, le but du jeu n'est clairement pas de "scorer" (problématique pour le "end-game" et une potentielle "replay-value").

Le joueur peut déplacer son vaisseau à sa guise avec les joysticks.
La gâchette RT pour l'arme principale (utilisée contre les ennemis volants).
La gâchette LT pour l'arme secondaire (utilisée contre les ennemis au sol).
Et pour finir, la gâchette RB pour activer vos power-ups que vous pourrez ramasser sur le cadavre d'un ennemi.

Graphiquement, le jeu se rapproche plus d'un Radiant Silver Gun que d'un jeu "made in" Cave.

On regrettera la présence de quelques chutes de frame-rate même si elles sont monnaie courante dans le genre.

La bande son est sans doute le gros point noir du jeu (tant en terme de qualité qu'en terme de quantité).
Il sera donc préférable de couper le volume de la musique et de mettre celle de votre choix...

En terme de durée de vie il m'aura fallu près d'une quinzaine d'heures pour finir le jeu en mode normal et acheter quasiment toutes les améliorations (ce qui est très respectable).

Le titre est vendu sur le marché du Xbox Live à 9.99 € ou 6.99 € pour les membres Gold. 


Au final, il est possible de prendre du plaisir sur Project Root... j'en ai d'ailleurs pris.

Mais il faudra passer les premiers chapitres pour qu'enfin l'aventure devienne intéressante, couper la bande son qui ne fait pas honneur au titre et oublier des décennies de tradition "shmupérienne".

Ne soyons pas dupes, Project Root n'est ni cultissime , ni vraiment mauvais.

Mais si vous êtes fan du genre, il faut bien l'avouer, pour 7 euros le prix en vaut largement la chandelle et il serait dommage de passer à côté.

(Test réalisé à partir d'une version fournie par l'éditeur).

Ci-dessous, le trailer officiel du jeu :

Bon visionnage à tous.



partager :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire