9 juillet 2015

Le downgrade / On en parle ??

Salut à tous.

On se retrouve aujourd'hui autour d'un sujet qui revient régulièrement dans le jeu vidéo et qui refait surface une fois de plus (ironiquement d'ailleurs puisque ce sont les coupables eux même qui ont évoqué le sujet récemment).

J'ai nommé, le downgrade.

Alors qu'est-ce que le downgrade ??

C'est tout simplement ce que vous ressentez lorsque vous allez commander un Big Mac chez notre ami Ronald.

On vous le présente en photo comme un superbe sandwich haut d'une quinzaine de centimètres dégoulinant de sauce, magnifiquement préparé avec soin et amour ...

Et c'est le drame, vous payez et on vous sert cette chose ramollie, graisseuse, sans sauce, sans salade et parfois même avec des pains qui ne sont pas prévus pour ce dernier.

On dirait presque que le gars derrière les cuisines l'a chié votre Big Mac ...

Voila ce que c'est le Downgrade et on peut observer cette pratique un peut partout et bien sûr l'industrie du jeu vidéo n'est pas exempt (marketing oblige...).

Les exemples sont nombreux depuis le lancement de la dernière génération de console (depuis toujours en fait).

On pourrait citer The Witcher 3, Batman, Far Cry 4, Assassin's Creed Unity et bien sûr le digne représentant du downgrade, j'ai nommé ... Watch Dogs.

Cette pratique est très ancienne en réalité.

En effet, les éditeurs quels qu'ils soient ont pris l'habitude de mettre en valeur la plus belle de leur version lorsqu'il s'agit de teaser un jeu.

En général, l'éditeur met en avant la version PC puisque celle-ci est généralement plus poussée techniquement que celle qui sortira sur console.

En outre il est plus pratique pour un développeur de montrer un build sur PC lorsque le jeu n'est pas encore sorti.

Mais il semblerait que les joueurs aient la mémoire courte et sélective ...

Ce n'est pourtant pas en 2014 que les éditeurs ont commencé à abuser de cette pratique (medal of honnor 2010 si tu m'entends...).

J'aurais pu citer de nombreux exemples antérieurs mais j'en aurais pour toute la nuit.

Quoiqu'il en soit, les joueurs ont très mal pris le downgrade de Watch Dogs dans lequel s'étaient cristallisées toutes les attentes des joueurs pour la nouvelle génération et Ubisoft paie sa malhonnêteté.

Les joueurs se sont sentis trahis, certains même les auraient comparé à Dice ...ho mon dieu !! (ironie inside...).

Et ça tombe bien puisque Yves Guillemot, le saint patron de la petite PME Française (Ubisoft) qui pèse plus d'un milliard de dollars et qui n'a quasiment plus rien de français s'est exprimé récemment à ce sujet.

En effet, le site jeuxvidéo.fr ... houps... clubic.com a relayé il y a quelques jours un entretien entre notre chère patron du CAC 40 ... houps ... d'Ubisoft et theguardian.com.

"Yves Guillemot reconnait aujourd'hui les torts de son entreprise. Le président d'Ubisoft confesse avoir poussé trop loin les attentes des joueurs et ne pas avoir été capable, ensuite, de conserver cette qualité de rendu sur le produit final. Pour se justifier, Yves Guillemot met en avant la complexité du jeu : « le multijoueur seamless, la connexion avec les mobiles et les tablettes, tant d'autres choses, c'était peut-être un peu trop complexe pour un premier jeu »."

« Quand nous montrons quelque chose, nous demandons à l'équipe de s'assurer que c'est jouable et que les joueurs pourront directement se rendre compte de ce que c'est. Nous avons appris ça de Watch Dogs : si ça ne peut pas être présenté sur la machine cible, vous prenez un risque ».


On aurait presque envie de le consoler ... (jeu de mot of the year).

Et en effet, on peut remarquer que Yves Guillemot n'est pas un menteur ...non non... il suffit de voir les versions 2015 présentées à l'E3 2015 de The Division ou de Rainbow six Siege pour s'en rendre compte ... Downgrade of the year !!


En bref, ce qu'il faut retenir ??

Arrêtez d'être naïf ou de faire semblant de l'être.

Et soyons honnête avec nous même (les joueurs).

Sauf si vous vivez dans une grotte, en 2015 le marketing est omniprésent et le jeu vidéo comme toutes les autres industries, subit et subira ce rouleau compresseur.

A vous d'être plus malin.

Au fond, le problème de Watch Dogs n'est pas son downgrade graphique mais plutôt son end-game et sa replay-value quasiment nul, ses problèmes de réseaux rendant le multijoueur complètement injouable, la physique des véhicules faisant passer un jeu Lego pour une simulation et j'en passe.

(Avant de me jeter des pierres je tiens à préciser que malgré tout j'ai adoré les phases d'infiltration et que j'ai aimé jouer à Watch Dogs).

Et le vrai problème est que la presse (indépendante ou pas d'ailleurs) était unanime lorsque le titre est sorti ... le Game of the Year !!

De plus, les joueurs oublient trop souvent que derrière des développeurs il y a un éditeur et derrière ce dernier ils se cachent des investisseurs (d'ailleurs ces derniers se foutent complètement du dixième art).

Pour finir, ce serait tellement plus sain que les joueurs fassent un focus sur la profondeur de gameplay, le metagame, la replay value, le endgame, le scénario, l'écriture, l'équilibrage, la direction artistique ou autre que simplement l'aspect technique d'un titre.


Posez vous la vrai question.

Pourquoi jouez-vous ??

Les joueurs de Dark Souls, Skyrim, Trials HD, Quake, Counter Strike, Super Meat Boy, Street Fighter ou même étangement Call of Duty... l'ont très bien compris...

Ils pourront jouer pendant des années puisque le gameplay est au centre du jeu et passe avant l'aspect technique.

Mais que restera t-il de The Order dans 5 ans ??

Rien.


Alors certes, certains jeux arrivent à réunir les deux.
Mais ils sont rares et c'est ce que l'on appel des chefs-d'œuvre (ce sont généralement des exclusivités).
Le downgrade serait donc un faux problème qui prend tellement de place dans l'actu que l'on oublie de parler du principal ... le plaisir.

Prenez vous du plaisir ??

Personnellement, j'ai toujours été un grand fan de la série Tenchu, The Elder Scrolls et les shmups de Cave.
Des jeux qui ont toujours été à la ramasse techniquement mais qui me procurent encore aujourd'hui un immense plaisir.


Et sur ces belles paroles que vous ne lirez certainement pas, je m'en vais prendre du plaisir ...


Bon jeu à toutes et à tous ...


partager :

1 commentaires :

Enregistrer un commentaire